La FIIC recueillera un million de dollars pour les etudes et la recherché infirmières autochtones

OTTAWA, le 5 mai 2016—La Fondation des infirmières et infirmiers du Canada annonce avec enthousiasme le lancement de sa campagne Un million en un an visant à recueillir des fonds pour les études et la recherche infirmières autochtones.

Cette campagne, lancée à l’occasion du Gala Nightingale annuel de la FIIC à Ottawa le 5 mai, a pour objectif de recueillir un million de dollars d’ici un an pour soutenir les communautés autochtones du pays en renforçant les capacités des infirmières et infirmiers issus des Premières Nations, des Inuits et des Métis et en favorisant le partage des connaissances autochtones et des meilleures pratiques.

« Récemment, la Commission de vérité et de réconciliation a souligné la nécessité d’un engagement envers l’amélioration des services de santé et d’éducation des peuples autochtones. En collaboration avec les parties prenantes, la FIIC est déterminée à changer les choses en soutenant les infirmières et infirmiers autochtones, affirme Christine Rieck Buckley, directrice générale de la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada. En collaboration avec de nouveaux partenaires, la FIIC veut doubler le nombre de bourses d’études offertes aux infirmières et infirmiers autochtones, accroître la capacité de recherche infirmière autochtone et fournir des occasions de partage du savoir autochtone, d’apprentissage mutuel et d’élaboration de pratiques exemplaires. »

Les sommes recueillies serviront aussi à accroître les connaissances et les compétences des infirmières et infirmiers autochtones dans le domaine de la santé mentale. Les populations autochtones auront donc plus rapidement accès à des services de santé mentale, avantage essentiel vu l’incidence croissante des suicides dans ces communautés.

Souvent, les infirmières et infirmiers autochtones sont les premiers, voire les seuls dispensateurs de soins de santé dans les communautés autochtones du Canada ; cependant, ils ne sont actuellement pas assez nombreux pour relever les défis de santé qu’affrontent ces communautés. Il faut davantage d’infirmières et infirmiers autochtones sensibles aux réalités culturelles pour améliorer la santé des populations autochtones. Cette campagne aidera à combler une lacune au niveau des études et de la recherche infirmières autochtones.

« Nous voulons que les récipiendaires de bourses autochtones de la FIIC puissent témoigner de leur réussite et inciter d’autres jeunes autochtones à vouloir embrasser la profession infirmière pour répondre aux besoins de leurs communautés dans le domaine de la santé », affirme Rachel Bard, présidente du conseil de la FIIC.

« Les infirmières autochtones peuvent être une force puissante dans leurs communautés et au-delà, souligne Isabelle Wallace, infirmière autochtone de la Première Nation des Malécites du Madawaska au Nouveau-Brunswick et boursière du Fonds autochtone de sciences infirmière TD/FIIC. Leur compréhension unique du milieu peut faire une énorme différence, à la condition qu’elles soient habilitées à agir. Un engagement collectif envers le mentorat et les programmes encourageant la formation des infirmières comme celui de la FIIC peut avoir un impact inouï. »

« J’appuie avec plaisir cette campagne qui contribuera à augmenter le nombre d’infirmières et infirmiers autochtones dispensant des soins de santé de première ligne aux Premières Nations, aux Inuits et aux Métis, affirme Hunter Tootoo, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne. En recrutant davantage d’infirmières et infirmiers autochtones, nous pourrons mieux nous attaquer à des problèmes comme la maladie mentale et le suicide, et inciter plus de jeunes à s’engager dans la prestation des soins de santé dans nos communautés. »

La FIIC estime pouvoir améliorer les soins de santé des peuples autochtones en œuvrant en partenariat avec d’autres intervenants comme des fondations, la communauté infirmière autochtone, des récipiendaires de bourses et des associations professionnelles telles que l’Association des infirmières et infirmiers autochtones du Canada. Cette campagne s’appuiera sur les programmes actuels de la FIIC et comprendra de nouvelles initiatives stimulantes. Elle soutiendra les études et la recherche infirmières autochtones pour améliorer la santé et le bien-être des membres des communautés autochtones du Canada et doter les infirmières et infirmiers autochtones de nouvelles connaissances, aptitudes et compétences qui les aideront à relever les défis actuels et futurs en matière de soins de santé.

-30-

Pour plus d’information

Fondation des infirmières et infirmiers du Canada

Annette Martin

613-680-0879 poste 223

amartin@cnf-fiic.ca

 

 

 

À propos de la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada et de la campagne Un million en un an

Depuis plus de 50 ans, la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada aide des infirmières et infirmiers à apprendre, à poursuivre des recherches et à faire avancer les meilleures pratiques infirmières. La FIIC accorde des bourses d’études à des infirmières et infirmiers ainsi qu’à des personnes prometteuses qui étudient en sciences infirmières à tous les niveaux, et subventionne des recherches infirmières qui rehaussent la qualité et l’efficacité des soins aux patients. Au Canada, plus de 300 000 infirmières et infirmiers œuvrent auprès des personnes de tous âges et à tous les stades de la vie — aussi bien dans un cadre clinique que dans l’éducation, la recherche, l’administration et la formulation des politiques. Depuis 2009, la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada, en partenariat avec d’autres organisations, finance les études et la recherche infirmières autochtones afin de répondre aux besoins des communautés autochtones par l’innovation et par des pratiques de soins exemplaires. Jusqu’à maintenant, plus d’une centaine d’infirmières et infirmiers et d’étudiantes et étudiants autochtones ont bénéficié de ce programme. Par son initiative Un million en un an, la FIIC veut aider encore plus de gens à étudier et à faire des recherches pour que nous profitions tous de communautés plus fortes et de meilleures connaissances.