Arden McAlpin

Processed with VSCO with fp1 presetJ’entre en troisième année de sciences infirmières à l’Université Queen’s avec un enthousiasme qui ne cesse de grandir. Plus j’apprends à connaître la profession infirmière, plus je sais que j’ai choisi la voie qui me convient. Je me demande comment j’ai fait pour ne pas m’en rendre compte plus tôt. Étant enfant, j’étais celle qui avait la trousse de premiers soins et souvent celle qui s’assoyait avec les autres quand elles ne se sentaient pas très bien. Je me réjouissais de constater que j’étais capable d’aider les gens. C’est un privilège de pouvoir transposer ce désir de soigner dans une carrière qui fait également appel à la science et à la réflexion critique.

Je suis impatiente de faire des stages en santé mentale, en pédiatrie et en maternité durant l’année qui vient. L’an dernier, j’ai fait du mentorat auprès de Plan International Canada afin d’obtenir du soutien pour des programmes axés sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants dans les pays en développement. Je désire maintenant m’impliquer dans ce domaine au profit des femmes et des enfants d’ici. Cette année, je contribuerai à la promotion de la santé des femmes qui m’entourent en coprésidant la section locale de « Period, the Menstrual Movement » à Queen’s. À ce titre, je travaillerai à informer, défendre et servir les femmes en âge d’être menstruées.

J’ai l’intention d’entamer du bon pied la deuxième moitié de mes études infirmières en m’efforçant d’incarner l’esprit de Florence Nightingale.