Ben Le

Ben LeDepuis l’enfance, j’ai toujours su que je voulais travailler dans le domaine de la santé. Cependant, après l’obtention de mon premier diplôme universitaire, je ne savais toujours pas exactement dans quelle carrière me lancer. J’ai trouvé la réponse en travaillant pendant trois ans comme commis/réceptionniste au poste des infirmières d’un établissement de soins de longue durée. J’ai vu de mes yeux l’impact des soins infirmiers. La profession infirmière m’attirait aussi par les vastes horizons qu’elle ouvre, notamment pour quelqu’un comme moi qui aimerait un jour exercer des fonctions de gestion ou d’administration. Elle offre un parfait équilibre entre le travail clinique et administratif. C’est ainsi que j’ai décidé de faire une demande d’admission au programme accéléré de baccalauréat en sciences infirmières de l’Université de Toronto. J’ai été accepté et j’apprécie pleinement les stages cliniques que j’ai faits dans les nombreux hôpitaux de calibre mondial de Toronto. J’ai trouvé à la fois difficile et extrêmement valorisant de conjuguer un emploi à temps partiel, des responsabilités au sein du conseil étudiant et une formation accélérée en sciences infirmières. Jusqu’à maintenant, ma plus grande source de satisfaction vient du fait que, même à ce stade peu avancé de mon parcours, j’arrive à améliorer la vie des patients dont je m’occupe, ce dont eux et leurs proches me remercient en me disant que je vais un jour exceller dans mon métier.