Natasha Lennam

Natasha PhotoJe viens de terminer ma deuxième année de baccalauréat en sciences infirmières au Collège Camosun et j’entre en troisième année à l’automne. J’ai également obtenu un baccalauréat en anthropologie à l’Université de la Colombie-Britannique.

Avant d’opter pour la profession infirmière, j’ai travaillé pendant quatre ans comme intervenante en santé mentale auprès des femmes aux prises avec des problèmes de santé mentale et de dépendance. Dans ce cadre, j’ai rencontré de nombreux professionnels de la santé, y compris des infirmières de rue dont l’activisme, le soutien et l’approche non moralisatrice aidaient à améliorer la vie des femmes auprès desquelles je travaillais. C’est alors que j’ai décidé de faire un diplôme en sciences infirmières pour mieux servir la communauté.

Les défis que j’ai relevés durant mes études d’infirmière m’ont convaincue que j’avais fait le bon choix de carrière. J’ai assumé des rôles de leadership, organisé des activités étudiantes et collaboré avec des organismes communautaires pour renseigner les étudiantes et étudiants sur le VIH/SIDA et la PPrE.

Je suis très reconnaissante à la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada d’avoir reconnu mes réalisations en m’accordant la bourse d’impact de l’AEIC. Je continuerai de défendre les valeurs de l’AEIC et de contribuer à l’amélioration de la santé dans mon milieu. Je suis ravie d’être boursière de la FIIC.