Patricia Julian

Julian Patricia PhotoJe suis étudiante à la maîtrise en sciences infirmières (avec mémoire) à l’Université McMaster. Sous la direction de la professeure Jenny Ploeg, je rédige un mémoire sur l’expérience vécue par les proches aidants lorsqu’une personne atteinte de démence souffre de délire avant ou pendant une hospitalisation.

J’ai choisi de devenir infirmière suite à mon bénévolat dans un établissement de soins de longue durée. J’ai été impressionnée par la compétence et la bienveillance des infirmières qui prodiguaient des soins centrés sur la personne à des aînés vivant avec la démence ou d’autres maladies chroniques. Cette expérience m’a incitée à vouloir contribuer comme elles au bien-être des aînés atteints de démence. Après avoir obtenu mon diplôme en sciences infirmières, j’ai travaillé dans un environnement de soins aigus où j’ai observé la détresse des proches aidants des aînés admis à l’hôpital en situation de délire. Je me suis demandé s’il existait des stratégies fondées sur des données probantes pour soutenir ces aidants durant ce moment difficile et s’il était possible de former les aidants pour qu’ils décèlent le délire. Cherchant réponse à ces questions et voulant contribuer à l’avancement des connaissances en vue d’aider les aînés et leurs aidants familiaux, j’ai décidé de faire des études supérieures. Ces études m’ont fait constater qu’il y a des lacunes dans la documentation scientifique entourant les proches aidants des personnes atteintes de démence ou de délire. Mon mémoire vise à combler ces lacunes pour permettre de mieux prendre soin des aînés et de leurs aidants par une pratique fondée sur des données probantes. Je suis reconnaissante à la FIIC et à Extendicare de m’accorder cette bourse qui me sera d’un précieux soutien durant mes études supérieures.