Sandra Murphy

PhotoJe suis infirmière en santé mentale et psychiatrique à la NSHA à Halifax, en Nouvelle-Écosse. J’ai obtenu mon baccalauréat en sciences infirmières en 2018. Au départ, je voulais devenir infirmière pour améliorer l’expérience d’accouchement en dispensant des soins bienveillants, fondés sur des données probantes et tenant compte des traumatismes. Cependant, au fil de mes études infirmières, je me suis découvert un intérêt particulier pour la santé mentale et j’étais partagée entre ces deux orientations jusqu’à ce qu’une conversation avec une préceptrice me fasse réaliser que je pouvais conjuguer les deux dans la santé mentale périnatale, qui est mon domaine de prédilection depuis lors.

En 2018, j’ai obtenu le certificat en maladie mentale périnatale de Postpartum Support International (PSI); en 2019, j’assisterai à l’atelier de psychothérapie avancée de PSI pour parfaire ma formation et mes compétences dans le travail auprès des personnes souffrant d’une maladie mentale postpartum.

Je fais ma maîtrise en sciences infirmières à l’Université Dalhousie. Mon mémoire portera sur l’expérience de maternité vécue par les femmes en lien avec un traumatisme à la naissance. Ceci me touche personnellement parce que j’ai vécu une telle expérience et que, en tant que doula, j’ai observé des pratiques contribuant à un tel traumatisme. Je suis fière d’être parvenue à une étape de ma carrière où je peux continuer de faire ce que j’adore tous les jours tout en contribuant à la recherche infirmière.