Deborah Chan

Deborah - Headshot

Le choix de la profession infirmière est l’une des meilleures décisions que j’ai prises dans ma vie. J’ai trouvé très gratifiant de commencer ma carrière dans l’atmosphère souvent trépidante d’un service d’urgence à Winnipeg; cette expérience m’a beaucoup fait grandir sur le plan professionnel et personnel. Alors que je me livre à une réflexion critique sur ma pratique et mes interactions avec les patients, je me rends compte à quel point les effets générationnels des déterminants sociaux de la santé avaient des conséquences injustement négatives sur le bien-être de mes patients. J’ai aussi reçu une formation en recherche épidémiologique au site manitobain de l’étude de cohorte CHILD, axée sur les origines développementales de la santé et de la maladie.

Mon expérience en salle d’urgence s’est ajoutée à ma passion pour la santé mondiale pour éveiller en moi un intérêt pour la santé publique, tandis que mon travail de recherche m’a amenée à vouloir apprendre comment mettre à profit les données pour renforcer la qualité des services de santé publique à l’échelle du monde. Je reçois avec beaucoup de reconnaissance la bourse Sanofi Pasteur de la FIIC qui me permet de poursuivre mes études de maîtrise en santé publique à l’Université McGill.

Ma formation me permettra de combler le fossé entre les soins infirmiers et les données scientifiques, notamment dans la santé publique mondiale, domaine dans lequel les infirmières sont bien qualifiées pour exercer un leadership mais où elles brillent par leur absence.