Jane Quiamco

action shot 2Quand ma mère s’est retrouvée incontinente et ne se souvenait plus de mon nom, j’ai compris que c’était à mon tour de prendre soin d’elle. Cela n’a duré que quelques mois. Après son décès, j’ai trouvé que ce que j’avais fait pour elle n’était pas à la hauteur de l’amour qu’elle m’avait donné et des sacrifices qu’elle avait consentis pour moi. À partir de ce moment, je me suis promis de m’efforcer chaque jour de devenir une meilleure infirmière. Le métier d’infirmière donne un sens à ma vie. Chaque journée qui commence est une occasion d’améliorer la vie de quelqu’un d’autre. Je me sens privilégiée de prendre soin des personnes atteintes de démence que je considère comme ma famille. Je suis heureuse lorsque je vois nos aînés malades ou vulnérables sourire, être bien soignés et se sentir aimés. Je veux être leur source de réconfort et d’espoir et leur refuge au milieu des difficultés de la vie, pendant les quelques heures que je passe avec eux. Le retour à la profession que j’adore, dans le cadre du programme de transition de l’Université Mount Royal, exige beaucoup de moi, mais je ne choisirais jamais un autre métier que celui d’infirmière. Je suis fière d’être la personne présente dans les moments de joie ou de difficulté pour les autres.