Sarah Filiatreault

Sarah Filiatreault Photo

La profession infirmière nous appelle à rendre le monde meilleur par la pratique, l’éducation et la recherche. Ma grand-mère était infirmière; étudiante à l’Université de l’Alberta, elle a été l’une des premières Canadiennes à obtenir un baccalauréat en sciences infirmières en 1936. Sa carrière d’infirmière scientifique m’a motivée à devenir infirmière, tout comme ce que j’ai observé alors qu’elle était atteinte de démence profonde durant les dernières années de sa vie. Pendant plus de 10 ans, j’ai été infirmière de première ligne en soins critiques au Canada, en Australie et au Royaume-Uni. Ces expériences m’ont appris qu’il faut des changements systémiques pour améliorer la qualité des soins de santé et que cette réforme exige un leadership solide à tous les échelons (décideurs, gestionnaires et prestataires de première ligne). Je crois que les leaders créent et articulent une vision et mènent par l’exemple pour provoquer des changements positifs. Je veux contribuer à orienter la transformation du système en devenant une leader infirmière dans la recherche sur les services de santé pour que tous les Canadiens reçoivent en toute sécurité des soins de bonne qualité centrés sur les patients. La bourse de la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada soutiendra mes efforts visant à améliorer la qualité des soins prodigués aux aînés atteints de démence dans les services d’urgence.